Les jeunes et leurs déplacements, quelles sont leurs habitudes ? (étude réalisée par minute-auto.fr)

Les jeunes et leurs déplacements, quelles sont leurs habitudes ? (étude réalisée par minute-auto.fr)

amaselemove etude minuteauto velo

Publié le 31/05/2021 à 20h00.

Je vous propose aujourd’hui de partager avec vous les résultats d’une étude réalisée par le site minute-auto.fr auprès de plus de 2000 jeunes (site de comparaison d’assurance permettant de trouver l’assurance auto la moins chère).

________________________________________________________________________

D’après une étude du gouvernement, en 2019, les Français faisaient en moyenne 3 déplacements par jour en semaine (https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/comment-les-francais-se-deplacent-ils-en-2019-resultats-de-lenquete-mobilite-des-personnes), et cela quels que soient leur activité et leur âge. Ainsi, les jeunes ne sont pas en reste dans ces statistiques puisqu’ils ont besoin de se déplacer régulièrement pour se rendre sur leur lieu d’études. Mais quels moyens de transport utilisent-ils et à quelle fréquence ? Optent-ils pour des solutions vertes ?

Focus sur les habitudes des jeunes pour se rendre sur leur lieu d’études

Les jeunes (du collège aux études supérieures) utilisent de nombreux moyens pour aller étudier. Majoritairement, ce sont les véhicules motorisés (voitures ou scooter par exemple) qui sont les plus populaires (37% des personnes interrogées). Ce choix s’explique généralement par le fait que les voitures et autres scooters permettent de bénéficier d’une certaine liberté de déplacement et de combler les lacunes des réseaux de transports en commun et des transports scolaires. Pourtant, ces moyens de transport sont relativement coûteux en termes d’assurance et de carburant et polluants.

amaselemove etude minuteauto vehiculesmotorisés
Les véhicules motorisés (étude minute-auto.fr)

Les transports en commun ne sont pas en reste puisqu’ils arrivent en deuxième position (22%). Il s’agit, cette fois-ci, d’une solution plus écologique en termes d’émission de gaz à effet de serre mais également plus économique. En effet, les jeunes et les étudiants bénéficient très souvent de tarifs préférentiels, voire même d’une gratuité des transports dans certaines villes et dans certaines situations.

amaselemove etude minuteauto lestransportsencommun
Les transports en commun (étude minutes-auto.fr)

Le covoiturage est également plébiscité (près de 19% des répondants y ont recours) par les jeunes sans même s’en rendre compte. Il n’est en effet pas rare de voir un parent emmener plusieurs enfants (de voisins, d’amis…) en même temps à l’école. Cette démarche permet, en plus de diminuer les frais de carburant, de faire un premier pas vers des déplacements plus verts. En effet, aller à plusieurs au même endroit mais dans une seule voiture permet de diminuer, là aussi, l’émission de gaz à effet de serre.

amaselemove etude minuteauto covoiturage
Le covoiturage (étude minute-auto.fr)

Finalement, la marche et le vélo arrivent en dernières positions avant respectivement 16% et 6%. En effet, ces méthodes de déplacement – les plus écologiques dans cette liste – peuvent être souvent vues comme les moins pratiques. Les distances entre le domicile des jeunes et le lieu de leurs études peuvent être trop importantes pour y aller en marchant, et peut-être même à vélo.

amaselemove etude minuteauto lamarche
La marche (étude minute-auto.fr)
amaselemove etude minuteauto velo
Utilisation du vélo (étude minute-auto.fr)

Les NVEI, une solution intéressante à laquelle réfléchir ?

Depuis quelques années, de nouvelles solutions plus vertes se développent pour aider les Français à se déplacer : les NVEI (Nouveaux Véhicules Electriques Individuels) aussi appelés EDPM (Engin De Déplacement Motorisé).  Ils peuvent être le bien d’une seule personne (pour une utilisation privée) mais aussi mis à disposition dans certaines villes à l’image des Vélib. C’est le cas, par exemple, des vélos électriques mais aussi des trottinettes électriques.

Mais quelle est la réglementation autour de ces nouveaux moyens de déplacement ? Le site de la Sécurité Routière est clair à ce sujet. La conduite des EDPM est interdite aux personnes de moins de 12 ans et réservée à un usage personnel : il ne faut qu’une seule personne par engin. De plus, la circulation est interdite sur les trottoirs (sauf exception). Et pour finir, le propriétaire du NVEI a l’obligation de s’assurer pour couvrir au minimum les dommages pouvant être faits à autrui. Par contre, si vous utilisez un vélo électrique relevant d’un système similaire aux Vélibs (par exemple), vous n’avez pas à vous assurer.

Il s’agit donc d’une solution qui peut être assez intéressante pour attirer les jeunes vers de nouvelles solutions plus écologiques pour se déplacer.

________________________________________________________________________

Je remercie minute-auto.fr de m’avoir fait parvenir cette étude afin de la partager avec vous.

Enfin, n’oubliez pas de vous assurer si vous utilisez un EDPM ! Bien qu’au fait de la réglementation, je me suis rendu compte lors d’un échange avec mon assureur il y a une quinzaine de jours, la MACIF, que je n’étais pas assuré alors que j’avais une attestation de leur part datant de 2018 ! J’ai finalement souscrit à une assurance complémentaire pour 20 euros par an.

PO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.