Trottinettes électriques (EDPM) : Ce qui vous attend dans les prochains jours

Trottinettes électriques (EDPM) : Ce qui vous attend dans les prochains jours

Mis à jour le 27/10/2019 23h.

Publié le 04/09/2019 à 23h.

Le 25 octobre 2019, les trottinettes et autres engins de déplacement personnel motorisés ont officiellement fait leur entrée dans le code de la route. La proposition de décret que je publiais dans cet article début septembre a subi quelques modifications qui vont dans le bon sens.

Courant septembre, le gouvernement s’apprête à faire évoluer le code de la route pour y intégrer un décret sur les Engins de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM), catégorie regroupant les trottinettes électriques, overboard, gyropode et autre monoroue.

C’est une excellente nouvelle en soit car cela permettra de cadrer ces nouveaux usages et de mettre ainsi fin à la cacophonie ambiante de la trottinette notamment dans les grandes villes comme Paris ! Pour l’avoir vécu en tant que piéton c’est un véritable cauchemar !

En revanche, on peut quand même regretter qu’il ait fallu attendre plus d’un an et quelques 20000 trottinettes mises à disposition par les loueurs (sur Paris) et de ne pas avoir tiré partie plus tôt de l’expérience d’autres villes qui sont déjà passées par là bien avant nous comme par exemple San Francisco en septembre 2017.

Ce décret va permettre d’appliquer beaucoup de règles semblables aux vélos, mais attention pas toutes.

Je vous mets le lien officiel qui donne tout le détail ici ainsi que le document officiel du projet de décret.

Projet de décret pour les EDPM

Vous trouverez ici le descriptif de la loi qui a finalement été votée.

Loi définitive adoptée par l’assemblée et applicable depuis le 25 octobre 2019


Concrètement dans le détail cela donne :

  • L’interdiction de circuler sur les trottoirs (sur ce point chaque commune pourra toutefois l’autoriser à l’allure d’un piéton, je vous mets le lien de l’article de francetvinfo )
  • L’interdiction d’utiliser des écouteurs
  • L’interdiction de prendre un passager
  • L’équipement de feux avant et arrière, de dispositifs rétro-réfléchissants, d’un avertisseur sonore et d’un système de freinage d’ici le 1er juillet 2020
  • L’interdiction pour les enfants de moins de 12 ans
  • L’obligation de porter un vêtement ou un équipement rétro-réfléchissant lorsque la visibilité est insuffisante
  • L’obligation de circuler sur piste cyclable lorsqu’il y en
  • L’autorisation de circuler sur les routes en agglomération
  • La possibilité de se garer sur les trottoirs si vous ne gênez pas la circulation des piétons
  • Et enfin l’interdiction de circuler à plus de 20km/h 25km/h

Ce dernier point me surprend et est selon moi plutôt une mauvaise chose. En effet, d’une part, cela va créer une différence notable par rapport aux vélos à assistance électrique (VAE) ce qui compliquera les choses en terme de circulation, sauf à ramener la limitation pour tous à 20km/h …

D’autre part,  sur les portions de route à 30 km/h (de plus en plus répondues en région parisienne notamment en petite couronne et sur Paris), les 25 km/h permettaient de ne pas trop gêner les automobilistes.

Autre point, quelle sera la conséquence sur les trottinettes déjà en circulation ? Ces dernières peuvent être limitées à 20km/h si tant est qu’une mise à jour du firmware (micro-programme embarqué) soit déployée par le fabriquant. Je ne parle volontairement pas du passage en mode éco qui bride la Xiaomi M365 à 18 km/h mais qui ne répond pas à la législation puisque c’est un bridage temporaire qui reste à la main de l’utilisateur. Par ailleurs, outre l’amende de 1500 euros (voir ci-dessous), vous ne serrez sans doute plus couvert par votre assurance car vous conduirez un engin qui ne répond plus à la réglementation …

A noter, que les trottinettes en location sur Paris sont bridées à 20km/h depuis juin dernier.

Le site frandroid a publié le 11 mai dernier un article mentionnant que la Fédération des professionnels de la micromobilité (FP2M) estimait qu’un délai serait accordé pour la mise en conformité (à l’époque il était question d’une limitation à 25km/h par la loi, cela concernait par conséquent EDPM roulant au delà de cette vitesse).

Par ailleurs, je regrette l’absence d’obligation de port d’un casque (rejetée par l’assemblée) qui me semble être un vrai manquement compte tenu du risque de chute accru par rapport à un vélo, mais je sais que vous n’êtes pas tous de cet avis.

La réglementation prévoit également les sanctions suivantes :

  • 35 euros si non respect des règles de circulation
  • 135 euros si vous circulez sur un trottoir sans y être autorisé    
  • 1500 euros d’amende si vous roulez avec un engin dont la vitesse maximale n’est pas limitée à 20km/h 25km/h

Enfin, je ne vois pas d’évolution de la réglementation pour les VAE proposant un mode 100% électrique (limité à 25km/h), comme les fameux Alfawise X1, FIIDO D1 et FIIDO D2, qui sauf erreur de ma part  n’ont pas le droit de circuler sur les pistes cyclables et ont l’obligation d’être immatriculés (du point de vue légal) … Dommage car cela présente une réelle alternative (dans leur version compacte notamment) aux trottinettes, VAE classiques et autres EDPM.

En conclusion :

Fort de plus de 3000 km sans accident (je croise les doigts),  la seule vraie question que je me pose est la conséquence de la limitation à 20km/h sur l’usage au quotidien. Je ne parle bien entendu que de l’aspect usage (évoqué ci-dessus) et en aucun cas du temps perdu (qui sera minime) vous l’aurez bien compris. Même question sur le parc d’engins existants.

Mais ce sera sans doute un faux problème puisque je n’ose imaginer un seul instant qu’un fabriquant comme Xiaomi n’applique pas la nouvelle réglementation sur les nouvelles livraisons de M365 vendues en France. Je pense par conséquent qu’un nouveau firmware verra rapidement le jour pour les propriétaires actuels. Reste que l’utilisateur aura à sa charge la manipulation pour faire la mise à jour. Attention, cela ne sera pas forcément le cas avec des constructeurs exotiques (sous marques, marques distributeurs, …) ou encore tout simplement si le constructeur n’existe plus.

Il ne reste plus qu’à attendre la publication du décret définitif et de voir quelle tolérance en terme de délai sera accordée aux propriétaires actuels si la limitation des 20 km/h est confirmée.

Finalement le décret a évolué dans le bon sens et la vitesse maximale des EDPM est maintenant alignée sur celle des vélos à assistance électrique.

PO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.